L’idiot et le Faucon. Lucien Maine aux commandes d’une aventure fidèle à Star Wars.

0

Bien des épreuves ont été surmontées pour que “L’idiot et le faucon” voit le jour. Lucien Maine est tout de même parvenu à nous livrer une prestation quasi parfaite.

Chacun est libre d’aimer ou non une vidéo au même titre que chacun est libre d’aimer l’univers Star Wars. En revanche, critiquer le travail d’un artiste qui a demandé des mois de travail avec des petites phrases courtes, assassines et mesquines relève plus de la lâcheté que de la critique constructive.

Evidemment il y a des petites choses à redire. Mais comparé au travail titanesque que la vidéo a demandé, on a presque envie de fermer les yeux dessus. Le but d’une critique constructive et objective est de faire avancer le schmilblick et non pas d’enterrer l’artiste.

Sachez aussi qu’il faut remettre une oeuvre dans son contexte. Pour les fans de Star Wars déçus par la vidéo, le budget alloué à L’idiot et le Faucon était de 6000€ alors qu’ Un nouvel espoir a coûté 11 millions d’euros en 1977. Pour celles et ceux qui s’y connaissent en production, 6000€, c’est rien au regard de la distribution qui ne compte ici pas moins de 30 personnes.

La mise au point étant faite, voici notre review (objective):

Laisser un commentaire